Lili et la petite souris

En rentrant à la maison, J'ai croisé, la petite souris.
Mais, où cours-tu donc ainsi à cette heure, mon amie ?
Dans la cour de l'école, chercher la dent de lait,
Que la petite Marion, cet après midi a perdue
Sans elle, sous l'oreiller, point de cadeau elle n'y Trouverait!
Sur ces mots, de ma vue aussitôt elle disparu...
En haussant les épaules, chez moi, j'entrai...
Dès que j'ouvris la porte, Lili la chatte en profita.
Entre mes jambes elle passa, et en deux bonds fila !
Dix minutes plus tard, cette dernière, déjà revenait.
Dans son panier, directement elle alla se coucher !
Lili, l'appelai-je, viens ma belle que je te donne ton diner
Regardes, je t'ai fait un cadeau, une souris mécanique !
En disant ces mots, je remontais le jouet puis le mis par terre.
La minette d'ordinaire si calme, se hérissa et souffla de colère !
Elle fit demi-tour et dans les escaliers s'enfuit à toute vitesse.
Et bien c'est ça, vas t'en, ingrate, espèce de bourrique !
Le lendemain matin, Lili se montra, tout en restant sur ses gardes
Viens me voir ici, allez approches un peu que je et regarde,
Dans les mains, j'avais encore la souris mécanique !
Et comme la veille, elle détala à vive allure dans les escaliers.
Comme je me rendais à mon travail, une petite voix m'interpela :
Ne sois pas trop inquiète pour ta chatte, elle s'en remettra
On ne peut impunément, vouloir pour son diner, croquer une fée !
Et au fait, notre petite Marion, son cadeau sous son oreiller, a trouvé ...

Françoise-Michèle

Novembre 2007

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×