Le petit pont

Combien de fois l'ai-je franchi ce petit pont ?
Je ne le sais plus, j'ai même oublié son nom.
Il est toujours là, au fond du parc, et toi hélas, plus !
Un matin d'automne, de mon horizon tu as disparu.
L'âme légère et vagabonde, tu es parti sans un adieu
A la recherche d'autres amours, sous d'autres cieux.

Aujourd'hui, le hasard a conduit mes pas jusqu'ici,
J'ai suivi le ru, et me suis retrouvée face à lui.
Noyée dans mes larmes à la fin de notre histoire,
Je l'avais enfoui tout au fond de ma mémoire...
Ses pierres envahies par le lierre, il reste debout,
Toujours au service des amoureux ignorant les tabous.

Les images me reviennent, simplement, sans peine...
Tu arrivais par l'autre rive, parfois hors d'haleine !
Du regard de tes parents, de la maison, tu t'échappais
De mon côté, j'usais de stratagèmes et te rejoignais...
Nous nous aimions de cet amour unique et platonique
D'adolescents, qui, des commères, alimentait la chronique !

Combien de serments éternels, avons-nous échangés,
Bien à l'abri sous l'arche, l'un contre l'autre serré ?
Ignorants du temps qui passait, nous nous aimions,
Nous exposant ainsi, aux reproches et aux sermons.
Nous goûtions au fruit défendu des baisers gourmands,
Qu'il est loin maintenant ce printemps de nos vies et pourtant...

Françoise-Michèle
Avril 2008

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

1. laurence 09/08/2008

tu as une facon de parler de decrire ce qui est le plus difficile a decrire: sensations sentiments emotions
as tu deja songe a editer tes poemes ce serait je pense une bonne idee
ils sont tres beaux
je suis touchee a chaque fois et je revis moi meme les choses de ma jeunesse meme si elles sont differentes
tu reveilles les souvenirs sais tu que tu possedes le plus terrible pouvoir celui des mots
utilise le pour toi
pense a toi
et montre au grand jour ce que tu sais faire c'est un don d'utiliser les mots ainsi ce n'est pas donne a tous
bises a toi
et merci

2. sarang (site web) 27/09/2008

Et pourtant tu t'en souviens comme si c'était hier.
On oublit rien de ces moments là, mais il arrive qu'on les enfuit.
Puis un jour, ce souvenir réaparaît, un peu plus léger mais avec un peu de regret quand même.
J'aime bcp le passage où il court hors d'haleine pour venir rencontrer sa bien aimée.

3. Régine 11/01/2009

Ce poeme est tres beau triste mais superbe il est vrai que les souvenirs sont enfouie en nous et la moindre chose peut les activés aussitot, tu sais parfaitement trouver les mots et je te dis un grand bravo , maintenant il faut regarder devant toi et tu veras que si ce n'est l'amour l'amitié est là autour de toi crois moi .

4. Yvette (site web) 19/01/2009

Très joli poème et très joli pont. J'ai fait un tableau sur un pont à peu près identique et le poème qui va avec. Mais pas si triste.
Bises Françoise Yvette

5. danièlepaul (site web) 11/02/2009

trop joli, j'admire ta façon d'écrire,
j'aimerais savoir mettre sur le papier des émotions comme toi.
c'est formidable
Bisous danièle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site