L'embellie

 Allons tous deux au jardin, mon cher et tendre amour.
Dans les allées des soupirs, des je t'aime et des toujours,
Raviver en ce printemps, notre feu, notre flamme...
La nature avec fleurs et chants d'oiseaux nous acclame !
Profitons pleinement de la fougue de notre relative jeunesse
Avant que la passion ne s'apaise et ne reste que la tendresse.

Abandonnons les convenances ! Avec malice, frisons l'indécence
Encore engourdis par l'hiver, laissons s'éveiller et parler nos sens,
Parcourons ensemble les chemins du plaisir, inconnus ou oubliés
Faisons fi des regards et des mots, sur notre âge murmurés !
Tu es mon roi, je suis ta reine, celle qui voudrait être encore belle,
Qui pour toi, porte des dessous de soie, d'intimes dentelles.

Les rayons du soleil réchauffent mon corps, éclairent mon teint,
Tu me dévores des yeux, ton regard appuyé sur mes seins...
Combien de temps encor, résisterons-nous à l'envie ?
Ô avril, joli mois des fous, je t'en prie, sur ton corso fleuri,
Emporte-nous vers elle, cette douce mais aussi, furieuse folie,
Pour croquer à pleines dents, les délices de cette embellie !


Françoise-Michèle
Avril 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site