L'Amour en cage

 

On disait d'elle qu'elle était jolie, voire même très belle
Bel objet de convoitise pour ce charmeur, que cette jouvencelle
Sans méfiance, dans ses filets, elle s'est laissée prendre,
Enfermer dans une cage dorée, sans avoir pu se défendre

Comme le rossignol de l'empereur, il lui fallait chanter
Son regard si clair, vers lui, toujours devait être tourné
Au risque de se retrouver comme ce bel oiseau aveuglé
Le prince est devenu tyran, sur la cage il a mis une clé.

Fier de l'avoir conquise, elle était sur son gâteau sa cerise
Pour lui seul, il l'a voulait toute entière, aimante et soumise.
De fleurs, de petits présents, chaque jour il la comblait,
D'affection et d'amour pourtant, jamais il ne lui donnait.

Puis un jour, de la belle s'est lassé, devenu infidèle
Le traitre, ailleurs s'en est allé voir d'autres damoiselles
Sa beauté fanée, dans la cage, seule est restée,
Ses yeux de larmes mouillés, les barreaux ont rouillés.

Françoise-Michèle
Mars 2008

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site