Mauvais rêve

Dans la lueur de l'aube, le noir je n'aperçois qu'encor
Ni couleur, ni détail, aucune lueur d'espoir aux abords,
Mon horizon est bien sombre, muré par un terrible secret.
Réalité ou désir de faire mal, aujourd'hui rien de concret
Démunie, perdue, de toi mon enfant chéri, j'en arrive à douter !
Dans la tourmente des évènements, je me laisse emporter
Je pars à la dérive, je ne sais plus, ni à qui, ni à quoi m'accrocher,
De tous côtés, par cette crue furieuse, je suis ballottée,
La lutte est inégale, mes forces et ma volonté m'abandonnent,
Tandis qu'en moi, tes pleurs comme le tocsin résonnent.
Tout ce chagrin, toute cette haine accumulée, mon cœur déchirent !
Comme je voudrais pouvoir à cet instant, doucement m'endormir,
Pour demain, me réveiller enfin libérée de ce trop mauvais rêve,
Ici ou sous d'autres cieux, parce qu'en attendant à petit feu j'en crève


Françoise-Michèle

Janvier 2008

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×