Souffrance

Un chat sur les genoux, assise là, devant ma fenêtre
Je pense à ma vie, aux non dits, aux peut être...
Pour vous, Je l'aurais aimée différente,
Plus facile, plus joyeuse, resplendissante...
Peu ou mal aimée, à vous, je souhaitais tout donner,
J'avais tant d'amour à offrir, à partager...

Aujourd'hui, votre cœur est rempli d'amertume
Les mauvais souvenirs votre tête embrument...
Je voudrai ne plus avoir à regarder vers le passé,
Votre enfance volée, l'adolescence gaspillée...
Je porte en moi, ce fardeau, ces secrets...
Toutes ces choses qui génèrent souffrance et regrets...

Connaîtrais-je un jour la joie d'un bonheur parfait ?
Le repos de l'esprit, l'âme et le cœur en paix,
Une fin de vie tranquille et enfin apaisée,
De mes enfants et petits enfants entourée,
Aujourd'hui, mon corps douloureux tout entier,
Aspire à la quiétude, à la sérénité avant l'éternité...

Je caresse le doux pelage, comme dans un rêve,
L'animal ne demande rien, il accueille cette trêve,
Au jeu de mes mains sur lui, agréablement se prête.
De bon gré, avec délices, la pause de bonheur accepte
Au plaisir de l'instant présent, Il goûte sans réfléchir,
Sans peur aucune, il se laisser mener ver l'avenir...

Françoise- Michèle
Août 2008

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site